À bras-le-corps

Ces bras dégonflés sont réalisés en béton à partir de moulages d’une seule et même main tendue, sculptée d’abord en argile. Chaque sculpture est exposée sur un socle minimaliste et représente une étape du travail menant à la destruction de la matrice du moulage en élastomère. Au lieu de tendre à la copie parfaite de l’original, Je mets en place un protocole où la forme de la sculpture suit la volonté de la matière de construction qui engloutit la forme initiale. Le titre évoque une attitude qui va à l’encontre des formes couchées voire écrasées par le poids de leur propre matière ; ainsi, les bras se manifestent en même temps qu’ils n’arrivent pas littéralement à se lever.

À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.
À bras-le-corps, une série de 5 sculptures en béton, armatures en acier et aluminium, 2015.